Près d'un Français sur trois (28 %) estime vivre dans un territoire délaissé par les pouvoirs publics.

Ce sentiment de délaissement est plus souvent ressenti loin des pôles urbains, puisqu'il concerne 45 % des habitants de communes isolées contre 25 % de ceux de communes appartenant à un grand pôle.

Pour autant, ils ne souhaitent pas déménager en raison des coûts, de l'emploi, de la perte du réseau de relations.

77 % des Français "délaissés" favorisent plutôt  l'idée d'un développement de leur territoire (nouvelles entreprises, amélioration de l'offre de santé, de transports, d'équipement de loisirs et de culture...)..

Voici ce que révèle le dernier sondage du Crédoc, commandé par le Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET), téléchargeable en ligne... et qui indique également que la plupart des Français sont satisfaits de leur cadre de vie quotidien (88 %), près d’un tiers dit même en être « très satisfait » et notamment en milieu rural....

Vous aimerez aussi...